Chaînes vidéos

     

  • Massimo Fini

    L’ennemi mortel d’une oligarchie n’est pas tant une autre oligarchie, avec laquelle on peut toujours trouver un accord, mais plutôt le peuple que l’on vampirise pour qu’il puisse continuer à croire, ou au moins à feindre de croire au jeu.
  • Joseph Tainter

    Lorsque le moteur de l'économie mondiale tousse et hésite, comme il le fit en 2008 avec une gigantesque crise bancaire et monétaire, les experts se demandent si, cette fois-ci, la fin de tout est réellement proche. Mais, au juste, quand et pourquoi les états, les empires et les civilisations s'effondrent-ils ?
  • Piero San Giorgio

    Piero San Giorgio relate le témoignage de femmes qui ont toutes fait le choix de rester libres, autonomes et indépendantes, afin de faire du XXIe siècle un âge enfin adulte et intelligent pour les femmes, les hommes et leurs familles.
  • Antony Sutton

    Les financiers de Wall Street ont toujours désiré s’étendre le plus possible et s’organiser à l’échelle globale... Les gouvernements du monde doivent être socialistes afin que le pouvoir de fait soit aux mains des banquiers.
  • Francis Cousin

    A l’heure où les troubles sociaux d’envergure, qui partout s’annoncent, menacent l’organisation inhumaine de l’ordre existant, l’auteur tient à dire qu’il n’est pas indifférent de rappeler que toutes les politiques de la raison marchande sont, de l’extrême droite à l’extrême gauche du Capital, l’ennemi absolu et définitif de toute joie humaine véridique.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le vice obscur de l'Occident & La démocratie et ses sujets

ImprimerE-mail
L’occidental donneur de leçons serait-il donc ce qu’il affecte de dénoncer ? Le fondamentaliste, l’intégriste, le totalitaire, et si c’était lui ?...
Le vice Obscur de l'occident
Prix:
Prix : 17,00 €
Auteur : Massimo Fini
Description du produit

L’Occident n’est plus en mesure de concevoir l’altérité, et donc ne peut la tolérer.
Qui est différent, sera rendu semblable, et bientôt lancé, lui aussi, à la poursuite de la croissance infinie du marché, horizon prétendument indépassable.

L’occidental donneur de leçons serait-il donc ce qu’il affecte de dénoncer ? Le fondamentaliste, l’intégriste, le totalitaire, et si c’était lui ? L’Occident se donne comme le monde de la liberté individuelle, mais en réalité, il n’est qu’un système d’oligarchies parmi d’autres. Et pas nécessairement le moins dur avec ses dissidents.

La Démocratie, au sens que l’Occident donne à ce mot, n’a que deux siècles d’existence. Elle se croit éternelle, et toise l’Histoire universelle du haut de ces deux petits siècles de domination précaire. Mais comme toutes les institutions humaines, elle ne saurait perdurer au-delà des conditions objectives qui l’ont rendue possible. Alors, tôt ou tard…

Elle finira dans les poubelles de l’Histoire, avec le monde qu’elle a créé.

Lisez l'introduction complète de cette double édition sur le site du Mouvement Zéro.


Livre traduit en français par Christophe Terrasson.
Titre original : Il Vizio oscuro dell'Occidente. Manifesto dell' Antimodernità (Marsilio – 2002) et Sudditi. Manifesto contro la Démocrazia (Marsilio – 2004)
180 Pages.

Critique et Opinion :
« Le livre de Massimo Fini est fascinant d'érudition, de force analytique, de courage lucide. Brillamment traduit, il constitue une lecture qui me paraît indispensable pour la compréhension des contradictions profondes de nos sociétés démocratiques contemporaines... »
Jean Ziegler - Ecrivain suisse, homme politique engagé, sociologue, il fut rapporteur spécial auprès de l'ONU sur la question du droit à l'alimentation dans le monde.


Portrait du Mollah Omar par Massimo Fini :


« Le vice obscur de l'Occident » par Massimo Fini -
Entretien exclusif avec « Le Retour aux Sources » :


Massimo Fini : « Notre modèle de développement ne peut que nous mener à la catastrophe » (Teaser)