Eustace Mullins

jklkklpsg

« Le livre d’Eustace Mullins, "Les secrets de la réserve fédérale", traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C’est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C’est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C’est une enquête minutieuse, servie par l’honnêteté et la compétence. C’est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde, depuis un siècle. »


Eustace Mullins (9 mars 1923 - 2 février 2010) est un essayiste américain.
Eustace Clarence Mullins, Jr. est le troisième enfant d'Eustace Clarence Mullins, Sr. (1899-1961) vendeur dans un magasin de vêtements au détail et de son épouse Katherine Jane Muse (1897-1971).

Durant la Seconde Guerre mondiale, il s'enrôle dans l'armée en tant qu'adjudant. Mullins a compté parmi les amis d'Ezra Pound.

Lors de leur première rencontre, Ezra Pound, qui était interné au St Elizabeths Hospital, lui demanda d'enquêter sur la Réserve Fédérale américaine (FED) et sur les intérêts des banquiers. L'enquête deboucha sur la publication d'une première version des Secrets de la Réserve Fédérale en 1952. À la fin de sa vie, Eustace Mullins était un contributeur au journal American Free Press ainsi qu'au Barnes Review.

Mullins est un opposant à la Réserve Fédérale (FED) qu'il accuse d'être depuis 1913 en possession de banques privées ou d'actionnaires privés, via les actions détenues par ses 12 chapitres locaux. Il en cite la liste : Banque Lazard, Kuhn, Loeb & co, J.P. Morgan & Co., Goldman Sachs, Lehman Brothers, NM Rothschild & Sons, Israel Sieff, Paul Warburg, et la famille Rockefeller.

Selon lui, ces banques et intérêts privés contrôlent la vie politique et économique des États-Unis depuis lors.